Un message fort du Congrès à la prochaine administration sur l’avenir de la NASA

, Partager

Les Représentants ont approuvé mercredi 18 juin le "NASA Authorization Act of 2008" par 409 voix pour et 15 contre. Le texte de loi - qui traduit les recommandations du Comité à la Science et à la Technologie de la Chambre en matière de budget et de politique spatiale pour 2009 - a fait l’objet d’un large consensus depuis sa rédaction jusqu’à son vote devant la Chambre. Comme l’ont déclaré les principaux instigateurs du texte - les Démocrates Marc Udall (Colorado) et Bart Gordon (Tennessee), Chairman du Comité à la Science et à la Technologie - ainsi que les leaders Républicains Ralph Hall (Texas) et Tom Feeney (Floride), la finalité de ce mouvement bipartisan est d’attirer l’attention du prochain Président sur la défense des intérêts spatiaux américains et par la même de guider sa future politique spatiale.

Cette loi esquisse un budget NASA 2009 très généreusement renforcé de $2,6 Milliards qui prévoit d’accélérer le développement du programme Constellation (remplacement des navettes spatiales par de nouveaux systèmes opérationnels à l’horizon 2015) grâce à un $1 Milliard et de renforcer les programmes scientifiques de recherche sur le climat ($500 Millions supplémentaires) ou encore la recherche aéronautique ($400 Millions). Cependant, ces préconisations budgétaires n’ont aucune valeur effective puisque la responsabilité d’allocation du budget reviendra aux comités d’"Appropriations" mais cela constitue tout de même un signe fort de soutien à l’agence.

Le fait essentiel de cette loi serait plutôt l’exigence d’ajouter un vol de navette à l’agenda actuel, ce qui irait à l’encontre de la politique actuelle organisant d’ores et déjà la fin des navettes (2010 étant la date butoir). Ce vol supplémentaire serait programmé afin d’acheminer l’instrument scientifique AMS (Alpha-Magnetic Spectrometer) - impliquant 500 chercheurs issus de 16 nations pour un budget total de $1,5 Milliard - vers la station spatiale internationale. Cette charge utile d’étude de la matière noire et de l’antimatière avait été déprogrammée de l’agenda des navettes après l’accident de Columbia en 2003. Par ailleurs, les 2 vols de navettes éventuellement prévus pour ravitailler la station d’ici 2010 seraient imposés par cette loi. Le prolongement des activités de navettes après 2010 bouleverserait la politique actuelle de la NASA mais pourrait permettre - en plus de l’accélération du programme Constellation - de réduire et d’adoucir la transition entre les 2 systèmes en sauvegardant pas moins de 6400 emplois au Kennedy Space Center (ce qui est une des raisons de l’actuel mouvement parlementaire).

Le texte devra maintenant passer devant le Sénat qui pourrait manifester un soutien similaire à la NASA. Le sénateur Bill Nelson (Floride) est déjà en train de rédiger une loi équivalente qui devrait être le pendant sénatorial de la loi votée par les Représentants.

Cependant, pour entrer en application, celle-ci devra ensuite être signée par le Président Bush qui a déjà exprimé son opposition au texte sans pour l’instant évoquer de veto.

Les comités d’ "Appropriations" du Sénat et de la Chambre, en charge de valider les budgets ont par ailleurs dévoilé leur projet pour la NASA en 2009, avec environ $200 Millions supplémentaires par rapport à la requête de la Maison Blanche. On est donc loin des $2,5 Milliards de plus réclamés par la présente loi mais celle-ci n’en reste pas moins un signe politique fort adressé au prochain Président. Si le budget NASA 2009 n’est pas voté avant les élections de novembre et la prochaine administration, il est d’ailleurs possible que le budget 2008 soit reconduit en 2009.

Source :


- Space News, 16/06/2008
- Orlando Sentinel, 19/06/2008 - http://www.orlandosentinel.com/news/space/orl-nasa1908jun19,0,7512475.story

Rédacteur :

François Didelot, cnes.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….