Un nouveau virus mortel identifié aux Etats-Unis

, Partager

Au printemps dernier, au Kansas, un homme d’une cinquantaine d’années est décédé à la suite d’une infection par un pathogène jusque-là encore inconnu. Le 20 février 2015, le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a annoncé la découverte d’un nouveau virus ayant probablement causé ce décès [1,2]. Ce virus a été baptisé Bourbon, du nom du comté d’où était originaire le patient [3].


Comme pour d’autres espèces de Thogotovirus, le vecteur du nouveau virus Bourbon pourrait être la tique
Crédits : Risto0


Le quinquagénaire américain, précédemment en bonne santé, avait été mordu à plusieurs reprises par des tiques, pendant qu’il était à l’extérieur de sa propriété, avant de ressentir des symptômes non-spécifiques (nausée, diarrhée, fièvre, anorexie, maux de tête, ..) [1,4]. Soupçonnant une infection bactérienne transmise par les tiques, son médecin l’avait traité à la doxycycline, un antibiotique, mais le patient n’avait pas réagi au traitement. Les premiers examens sanguins avaient alors révélé, entre autres, une thrombocytopénie (diminution du nombre de plaquettes sanguines) et une leucopénie (diminution du nombre de globules blancs). D’autres tests sérologiques et moléculaires avaient toutefois permis d’écarter toutes les maladies infectieuses connues, notamment celles pouvant être contractées à la suite de piqûres par des tiques, comme la maladie de Lyme [5]. L’état du patient s’est ensuite dégradé et plusieurs organes vitaux, comme les reins et les poumons, ont cessé de fonctionner. Le patient est décédé onze jours après l’apparition des symptômes. Par la suite, des chercheurs du CDC, du centre médical de l’Université du Kansas et du Département de la Santé et de l’Environnement du Kansas ont continué leurs investigations, à partir d’échantillons sanguins du patient prélevés deux jours avant sa mort, dans le but d’identifier l’agent pathogène responsable de cette maladie mystérieuse. Les résultats de ces travaux viennent d’être mis en ligne, avant publication en mai dans la revue Emerging Infectious Diseases du CDC [1].

Tout d’abord, les chercheurs ont suspecté une infection par le virus de Heartland, qui se transmet par les tiques et qui cause une diminution du nombre de cellules sanguines. En effet, depuis 2012, huit cas de personnes infectées par le virus de Heartland ont été recensés dans le Tennessee et le Missouri [6-8]. Des tests de séroneutralisation ont alors été réalisés pour détecter la présence de cet agent pathogène. Bien qu’ils se soient révélés négatifs, la présence d’un autre virus a été mise évidence. Les méthodes de séquençage haut-débit et les analyses phylogénétiques ont finalement permis d’identifier ce nouveau virus, baptisé Bourbon. Le virus Bourbon appartient au genre Thogotovirus, de la famille des Orthomyxoviridae, virus à ARN [3,9,10]. Le virus Bourbon est particulièrement proche des virus Dhori et Batken, deux espèces de Thogotovirus qui n’ont été observées qu’en Asie. Sept autres cas d’infection symptomatiques chez l’Homme ont été précédemment associés à des Thogotovirus en Europe, en Asie et en Afrique, mais la plupart des patients présentaient des symptômes neurologiques et avaient des examens sanguins normaux [11].

Aujourd’hui, l’implication du virus Bourbon dans le décès du quinquagénaire n’est pas formellement prouvée [1]. Néanmoins, la forte charge virale trouvée dans les échantillons sanguins suggère que ce virus a joué un rôle prépondérant dans cette mystérieuse maladie. Et si le mode de transmission du virus Bourbon n’a pas été clairement identifié, il est connu que les autres espèces de Thogotovirus sont transmises par les tiques et les moustiques. Le patient ayant subi de nombreuses morsures de tiques, le virus Bourbon pourrait se propager par ces mêmes vecteurs. Comme aucun traitement n’est encore disponible pour le virus Bourbon, le CDC recommande de se protéger des tiques et autres insectes, en utilisant des répulsifs, en portant des manches longues et des pantalons, et en évitant de fréquenter les milieux boisés.

Il reste encore beaucoup à apprendre sur ce nouveau virus, comme sa distribution géographique, sa pathogénicité, ses vecteurs et réservoirs potentiels. Des chercheurs ont d’ailleurs prévu de se rendre sur le terrain pour observer et récolter des tiques et des moustiques, afin d’identifier la niche écologique de ce virus [12]. Les auteurs de l’article précisent également qu’il est possible que le virus Bourbon existe depuis plusieurs années et qu’il n’ait jamais été diagnostiqué auparavant, puisque des cas plus légers auraient pu passer inaperçus avec de tels symptômes [13]. Des recherches supplémentaires seront menées pour identifier d’autres cas possibles d’infection par le virus Bourbon. En attendant, le CDC espère, grâce au rapport publié, avoir alerté les médecins de l’existence du virus Bourbon, la première espèce pathogène de Thogotovirus identifiée aux Etats-Unis.

Sources :


- [1] Kosoy, I. O., et al., 2015.Novel Thogotovirus Species Associated with Febrile Illness and Death, United States, 2014. Emerging Infectious Diseases 21. http://wwwnc.cdc.gov/eid/article/21/5/15-0150_article
- [2] "Media Advisory-CDC and Partners Investigate Newly Discovered Virus", Centers for Disease Control and Prevention - 20/02/2015. http://content.govdelivery.com/accounts/USCDC/bulletins/f2a1fc
- [3] "Bourbon virus", Centers for Disease Control and Prevention - 19/02/2015 (dernière mise à jour). http://www.cdc.gov/ncezid/dvbd/bourbon/index.html
- [4] "Bourbon Virus Case History Released", Troy Brown, Medscape Medical News - 20/02/2015. http://www.medscape.com/viewarticle/840111
- [6] "New details on mystery virus that killed Kansas man", E. J. Mundell, CBS NEWS, 20/02/2015. http://www.cbsnews.com/news/new-details-on-mystery-virus-that-killed-kansas-man/
- [11] "Newly discovered virus appears to have killed Kan. man", Liz Szabo, USA Today - 20/02/2015. http://www.usatoday.com/story/news/2015/02/20/new-tickborne-virus/23742135/
- [12] "The deadly, new "Bourbon virus" was just discovered in the US", Julia Belluz, Vox - 25/02/2015. http://www.vox.com/2015/2/25/8103509/bourbon-virus
- [13] "Mysterious Virus That Killed a Farmer in Kansas Is Identified", Denise Grady, The New York Times - 23/12/2014. http://www.nytimes.com/2014/12/24/science/mysterious-virus-that-killed-a-farmer-in-kansas-is-identified.html?_r=0

Pour en savoir plus, contacts :


- [5] "Tickborne Disease of the U.S.", Centers for Disease Control and Prevention - 15/01/2015 (dernière mise à jour). http://www.cdc.gov/ticks/diseases/
- [7] "Heartland Virus", Centers for Disease Control and Prevention - 26/03/2014 (dernière mise à jour). http://www.cdc.gov/ncezid/dvbd/heartland/index.html
- [8] McMullan, L. K., et al., 2012. A New Phlebovirus Associated with Severe Febrile Illness in Missouri. The New England Journal of Medicine 367, 834-841. http://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa1203378
- [9] "Orthomyxoviridae", Wikipedia, 21/02/2015 (dernière mise à jour). http://en.wikipedia.org/wiki/Orthomyxoviridae
- [10] "Thogotovirus", Wikipedia, 22/02/2015 (dernière mise à jour). http://en.wikipedia.org/wiki/Thogotovirus
Code brève
ADIT : 78063

Rédacteurs :


- Perrine Viargues, Attachée Scientifique Adjointe - Atlanta, deputy-univ@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur le site du Consulat général de France à Atlanta http://www.consulfrance-atlanta.org/spip.php?rubrique435
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….