Un oranger sur le sol new-yorkais… ça ne se verra jamais ?

, Partager

L’Union of Concerned Scientists publie un rapport sur les scénarios de changement climatique susceptibles d’affecter les 9 Etats du Nord-Est des Etats-Unis d’ici la fin du XXIème siècle. Ce rapport de synthèse, élaboré par une équipe d’experts universitaires indépendants, se fonde sur l’état de l’art des modèles climatiques et a pour objectif principal de sensibiliser les citoyens et les décideurs aux risques induits par le changement climatique.
Deux scénarios sont étudiés : maintien des tendances d’émissions de gaz à effet de serre et transition vers un mode de développement induisant des émissions " substantiellement réduites ". Les évaluations portent sur l’élévation moyenne des températures en hiver et en été, le nombre de jours de dépassement de températures anormales en été, la durée de la saison d’enneigement, la fréquence des sécheresses estivales et la typologie climatique. Ces paramètres sont résumés par des cartes de " migration " climatique des Etats.
Ainsi, selon le scénario le plus sévère, à la fin du siècle :
- les températures moyennes de la région augmenteraient de +4,4 à +6,6°C en hiver, de +3,3 à +7,7 en été.
- les températures estivales excéderaient 38°C (100°F) pendant 2 à 4 semaines, contre 1 à 2 jours actuellement
- la durée de la saison nivale serait divisée par 2
- la fréquence des sécheresses estivales pourrait atteindre 1 événement par an
- l’Etat de New York subirait la typologie climatique prévalant actuellement en Géorgie et Caroline du Sud (soit une migration climatique d’environ 1200 km vers le sud).

Il s’agit du 3ème rapport de ce type publié par l’UCS. Un rapport sur la Californie (juillet 2006) et un sur la région des Grands Lacs (2003, révisé en novembre 2005) étaient déjà disponibles.
Les 9 Etats du Nord Est totalisent 57 millions d’habitants et représentent collectivement la 7ème source mondiale de gaz carbonique. Les secteurs sensibles aux variations climatiques, tels que tourisme, forêt, pêche, agriculture y sont largement représentés. Six de ces Etats participent à la Regional Greenhouse Gas Initiative (RGGI), un consortium de 7 Etats (ces 6 plus le Delaware) formé en 2003 à l’initiative du gouverneur de l’Etat de New York, George Pataki.
Le RGGI instaure un marché de permis d’émission pour les installations de production d’électricité, avec pour objectif d’atteindre en 2020 un niveau d’émissions de carbone inférieur de 10% à la référence de 1990. Le Maryland devrait rejoindre ce consortium en 2007. En revanche, le Massachusetts et le Rhode Island, initialement membre du consortium, se sont finalement rétractés à la date prévue pour l’entrée en vigueur de ce plan d’action.

Source :


- E-newspaper : http://seattlepi.nwsource.com/national/1501AP_Global_Warming.html
- Climate Change in the U.S. Northeast : a report of the Northeast climate impact assessment (october 2006)
http://www.climatechoices.org/assets/documents/climatechoices/NECIA_climate_report_final.pdf

Pour en savoir plus, contacts :


- Confronting Climate Change in the Great Lakes Region : Impacts on Our Communities and Ecosystems (2003, revised April 2005) : http://www.ucsusa.org/greatlakes/glchallengereport.html
- Our Changing Climate : Assessing the Risks to California (July 2006) :
http://www.ucsusa.org/assets/documents/global_warming/Our-Changing-Climate-final.pdf
- La Regional Greenhouse Gas Initiative : http://www.rggi.org/about.htm
Code brève
ADIT : 39584

Rédacteur :

Philippe Jamet, AST, Philippe.Jamet@diplomatie.gouv.fr

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….