Un recyclage douteux pour les ordinateurs obsolètes

, Partager

Le Basel Action Network (une organisation non gouvernementale basée à Seattle mais à vocation internationale) a publié un rapport nommé "The Digital Dump : Exporting Reuse and Abuse to Africa". Ce rapport dénonce le devenir des dons et ventes de matériel informatique obsolète aux pays en développement par les entreprises de recyclage : il s’agirait, selon elle, essentiellement d’un moyen d’éviter les dépenses afférentes à un recyclage dans les règles de l’art. Le sujet est préoccupant non seulement par la dangerosité des produits exportés (à la fois pour l’environnement et pour l’homme), mais aussi par les quantités en jeu. Le National Safety Council (une autre organisation non gouvernementale) estime en effet à plus de 63 millions le nombre d’ordinateurs aux Etats-Unis qui vont devenir obsolètes en 2005. Un rapport auquel avait participé le Basel Action Network notait en 2002 que 50 à 80% des déchets électroniques collectés aux Etats-Unis pour être recyclés étaient désassemblés et recyclés dans des conditions peu réglementées et dangereuses dans les pays en développement. Cela à l’insu des donateurs. Le Niger (pays sur lequel s’appuie le nouveau rapport) récupère environ 400.000 ordinateurs par mois. Parmi ceux-ci, 75% sont inutilisables, invendables et non viables à la réparation… Les Nations Unies ont un programme pour limiter les mouvements de déchets dangereux, la Convention de Bâle. Les Etats-Unis sont le seul pays développé à ne pas avoir ratifié ce traité. Si la Environmental Protection Agency (l’agence fédérale de l’environnement) concède qu’il y a bien eu des pratiques douteuses, elle ne veut pas penser que la solution du problème puisse résider en un abandon total des exports et affirme travailler depuis plusieurs années avec l’OCDE au développement d’un programme permettant de s’assurer que les exports de produits recyclables ont un bien fondé environnemental.

Source :

http://www.nytimes.com/2005/10/24/technology/24junk.html?oref=login&pagewanted=print

Pour en savoir plus, contacts :


- http://www.ban.org/
- http://www.basel.int/
- http://www.epa.gov/
- http://www.nsc.org/
Code brève
ADIT : 30240

Rédacteur :

Sébastien Morbieu, tic.vi@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….