Un réseau sous-marin de faible consommation développé par un groupe d’étudiants de l’UC San Diego et de Jacobs School

, Partager

Un nouveau pas vers un réseau de capteurs sous-marins a été réalisé par des étudiants en électronique et en informatique de l’UC San diego. Ce réseau est destiné au contrôle en temps réel d’environnements aquatiques. "Alors que la Navy a longtemps utilisé des systèmes de sonar très coûteux pour les communications sous-marines, la nouvelle tendance est de créer très rapidement des technologies bon marché capables de capturer et de transmettre des données en temps réel", explique Bridget Benson, à la tête du projet. "Nous sommes en train de construire un réseau à faible coût, de faible puissance pour des signaux à courte portée et à faible taux de transmission. Fonctionnant sous l’eau, nous n’avons pas accès à une prise de courant. Notre idée est donc de fabriquer des transmetteurs et des capteurs dotés de la meilleure efficacité énergétique possible". En effet, une meilleure efficacité énergétique signifie des batteries plus durables et des capteurs pouvant échantillonner plus souvent. Un plus grand échantillonnage par ailleurs permet d’augmenter la précision des mesures et de rendre les résultats expérimentaux plus significatifs.

Pour des communications sous-marines ce type de réseau pourrait prendre la forme de "stepping stones", c’est-à-dire de plots de relais qui fournirait un chemin pour les données récoltées au fond des océans, en direction des centres de traitement terrestres. Ceci permettrait d’éviter aux capteurs d’envoyer des signaux longue distance, très coûteux en terme de consommation d’énergie.

Le projet repose sur une collaboration entre l’UC San Diego et l’école Jacobs School. L’équipe de l’UC San Diego se concentre sur le traitement numérique, pendant que les étudiants de Jacobs School conçoivent les portions analogiques du projet comme les amplificateurs de transmission de puissance et les récepteurs. Les premiers résultats ont été présentés lors de la conférence IEEE Reconfigurable Architectures Workshop à Rome le 25 mai dernier.

Selon Kastner, professeur d’électronique à Jacobs School, "les réseaux de capteur sont en train de révolutionner la façon dont nous comprenons le monde. Malheureusement les avancées faites en milieu aquatique ne rivalisent pas encore avec celles faites dans le domaine terrestre". Et pourtant les applications de ce type de réseaux sont multiples. Si les scientifiques ont accès à des réseaux aquatiques, ils pourront obtenir un meilleur suivi des changements marins. Ils pourraient aussi être utilisés pour la transmission de données vers des robots flottant à la surface. C’est ce que tentent de réaliser des chercheurs du laboratoire Calit2 de l’UC San Diego, dirigé par Doug Palmer via le projet Reef Bot.

Source :

"Toward Cheap Underwater Sensor Nets" Daniel Kane - May - 05/27/2009 - http://ucsdnews.ucsd.edu/newsrel/students/05-09UnderwaterSensor.asp

Rédacteur :

Arnaud Souillé, deputy-stic.mst@consulfrance-sanfrancisco.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….