Un téléphone capable de marcher sur des Clouds

, Partager

Les utilisateurs considèrent de plus en plus leurs téléphones et plus précisément leur smartphones comme des petits ordinateurs de poche. Les matériels équipant leurs télephones sont cependant limités en termes de puissance. Et plus les tâches à accomplir par l’appareil requièrent de puissance, plus la batterie s’épuise rapidement. C’est sur ce problème que se sont penchés les chercheurs de l’Intel Research Berkeley Gon Chun et Petros Maniatis. Ces derniers ont alors conçu un service baptisé CloneCloud, permettant de déléguer les tâches lourdes d’un appareil mobile sur un clone tournant sur des serveurs du Cloud.

Clone Cloud utilise la connexion haut-débit d’un smartphone pour communiquer avec une copie logicielle de l’appareil située sur un serveur à distance. Lorsque le téléphone a besoin d’opérer une tâche sollicitant une puissance de calcul importante il décharge le travail au service CloneCloud après avoir évalué des facteurs tels que le temps et la consommation d’énergie nécessaires à la transmission des données vers le Cloud.

Un des bénéfices majeurs de cette technologie est ainsi la possibilité d’étendre la durée de vie des batteries grâce à la plus faible utilisation des processeurs. L’avantage principal de service reste cependant d’améliorer sensiblement les capacités des téléphones. A titre d’exemple, la reconnaissance de visage requière 100 secondes sur un processeur de téléphone contre 1 seule seconde sur un ordinateur. Autre application pour CloneCloud : la sécurité. Les scans de virus et autres spywares mettant en jeu l’intégralité du système de fichier d’un appareil pourraient être exécutés à distance afin d’alléger la charge du processeur mobile.

Le service devra toutefois faire face à certaines limites, notamment en termes de latence du réseau et de débit restreint. La vitesse de connexion entre les deux clones variant selon les zones géographiques, la qualité et l’intérêt du service ne seront pas uniformes. A l’instar de tous les services du Cloud, CloneCloud s’expose à une nouvelle classe de vulnérabilités liée au stockage de données privées sur des serveurs auxquels les utilisateurs devront offrir leur confiance

A ce jour, CloneCloud existe à l’état de prototype sur le système opérateur de l’Android de Google. Il sera en démonstration publique, pour la première fois, lors de la conférence HotOS XII en Suisse, durant le mois de Mai 2009.

Source :


- Sending Cell Phones into the Cloud, 1er mai 2009 - http://www.technologyreview.com/communications/22571/
- CloneCloud : The Power of Cloud Computing Comes to Mobile Phones, 6 mai 2009 - http://www.readwriteweb.com/archives/clonecloud_the_power_of_cloud_computing_comes_to_mobile_phones.php
- Intel Wants Mobile Devices to Perform Complex Tasks with the Help of Cloud Computing. 28 avril 2009 - http://www.xbitlabs.com/news/other/display/20090428135325_Intel_Wants_Mobile_Devices_to_Perform_Complex_Tasks_with_the_Help_of_Cloud_Computing.html

Pour en savoir plus, contacts :

Sur les details du service CloneCloud : Augmented Smartphone Applications through Clone Cloud execution, http://berkeley.intel-research.net/bgchun/clonecloud-hotos09.pdf
Code brève
ADIT : 59083

Rédacteur :

Franz Delpont deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….