Une alternative aux cultures génétiquement modifiées : l’entreprise allemande BASF collabore avec l’entreprise américaine Cibus

, Partager

BASF, le groupe chimique allemand, a déclaré qu’il avait mis au point une nouvelle génération de cultures génétiquement modifiées, par la manipulation de la plante elle-même sans insertion d’ADN de gènes étrangers. Cette technologie, connue sous le nom de "mutagenèse dirigée", produit de nouvelles caractéristiques spécifiques comme la résistance aux herbicides, qui sont très similaires à celles obtenues grâce à la transgénèse. Mais comme aucun "ADN de gène étranger" n’est intégré dans la plante, cette approche est susceptible d’éviter les contraintes réglementaires d’objections qui retardent l’introduction de cultures génétiquement modifiées, en particulier en Europe.

BASF travaille sur ce projet en collaboration avec Cibus, une entreprise privée américaine spécialisée dans les biotechnologies. Les deux sociétés ont produit des lignées de colza qui résistent à l’herbicide produit par la société le "BASF Clearfield herbicides". Le principal objectif commercial est de réussir à créer, comme l’entreprise Monsanto, les semences résistantes au Roundup ready qui domine aujourd’hui le marché des OGM. Les deux entreprises espèrent que le nouveau colza résistant aux herbicides pourra arriver sur le marché dès 2013. Stephen Evans-Freke, le président de l’entreprise Cibus a déclaré que même dans un pays comme les Etats-Unis, où les plantes OGM sont largement acceptées, les délais de demande d’autorisation de mise sur le marché des cultures OGM peuvent prendre plusieurs années supplémentaires par rapport aux plantes obtenues par mutagénèse dirigée.

L’entreprise BASF a réalisé un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2007. Son produit le plus connu est une pomme de terre qui résiste aux fortes chaleurs. Cibus technologie, est une compagnie qui utilise déjà ses propres outils de génie génétique pour modifier l’ADN de manière spécifique.

Les entreprises Cibus et BASF associées espèrent bientôt annoncer le succès des essais sur le terrain avec d’autres cultures, notamment le riz et le sorgho. Les deux entreprises entendent montrer qu’il est possible d’obtenir des résultats proches voire similaires à ceux obtenus avec les OGM.

Source :

http://greenbio.checkbiotech.org/news/basf_develops_alternative_gm_crops

Rédacteur :

Lila Laborde deputy-agro.mst@consulfrance-chicago.org, Adèle Martial : attache-agro.mst@consulfrance-chicago.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….