Une éolienne flottante mise à l’eau dans le Maine

, Partager

Une éolienne offshore flottante, développée par l’université du Maine a été inaugurée le 31 mai, à Brewer, dans le Golfe du Maine, en présence d’élus, de représentants du Département de l’Energie (DOE), de chercheurs et d’entreprises. D’une capacité de 20 kilowatts, VolturnUS 1:8 est un modèle réduit (à l’échelle 1/8ème) de futures éoliennes qui a pour objectif d’identifier les problèmes éventuels et de tenter de réduire les coûts pour un développement commercial à plus grande échelle. Les modèles en vraie grandeur devraient avoir une capacité de 6 MW avec des pales de la longueur d’une aile d’avion (environ 60 mètres) [1].

L’Université du Maine et ses partenaires [2] travaillent depuis plus de cinq ans sur ce projet, après de nombreux tests pour améliorer ce prototype, l’équilibre de cette installation n’étant pas évident. Il faut en effet trouver un équilibre entre le balancement de la tour, lié aux vagues, et la plateforme qui doit permettre de minimiser cet impact et d’équilibrer la structure. La tour de l’éolienne, d’une hauteur d’environ 20 mètres [3], repose sur trois tubes creux en béton comme le montre la photo ci-dessous.


L’éolienne offshore flottante VolturnUS 1:8
Crédits : Site internet du consortium DeepCWind : http://www.deepcwind.org/


Une solution plus écologique, économique et efficace ?

Les éoliennes offshore permettent de produire plus d’électricité que les éoliennes terrestres car elles fonctionnent sur des plages horaires plus importantes et bénéficient de vents plus forts et plus réguliers. Par ailleurs, cette éolienne flottante n’ayant pas besoin d’être fixée aux fonds marins, elle pourrait être installée dans certains endroits où les vents sont plus importants mais où les eaux sont très profondes, notamment sur les côtés du Maine ou de la Californie. Elle aura également un impact environnemental moindre pour les fonds marins.

Ce prototype d’éolienne flottante présente déjà une réduction des coûts par rapport à une éolienne offshore classique grâce à l’utilisation de matériaux et d’un design avancés et à l’utilisation d’une plateforme semi-submersible. Par ailleurs, l’utilisation de béton devrait permettre d’éviter l’oxydation. Les chercheurs estiment que cette structure pourrait ainsi durer 60 ans.

Ce prototype a été salué par le DOE comme "la première turbine éolienne flottante connectée au réseau de distribution électrique". Selon le DOE, qui a contribué au financement de ce projet à hauteur de 12 millions de dollars, cette avancée renforce "le leadership américain dans l’innovation pour les technologies liées aux énergies propres" [4]. Cela s’inscrit également dans la stratégie de l’administration américaine visant à diversifier son mix énergétique et à rattraper le retard du pays dans le développement de l’éolien en mer, grâce au programme "Smart from the start [5]", à des financements pour des projets de R&D, et à l’extension des crédits d’impôts pour l’éolien offshore notamment. Le DOE a ainsi sponsorisé 7 projets d’éoliennes en mer, dont 3 flottantes, pour un montant total de 168 millions de dollars [6].

D’après le DOE, l’éolien offshore représente un important potentiel pour les Etats-Unis. Le pays pourrait produire 4.000 GW, soit quatre fois sa capacité de production d’électricité actuelle, et créer 200.000 emplois grâce au développement de l’éolien en mer. De nombreux obstacles, techniques (notamment au Maine en raison de la profondeur des eaux), économiques et politiques, avaient ralenti le développement de l’éolien en mer aux Etats-Unis mais ce nouveau type d’éolienne pourrait peut-être permettre de l’accélérer.

Sources :


- [1] "A Floating Wind Tower Is Launched in Maine" - WALD, M. - 31/05/2013 - http://www.nytimes.com/2013/06/01/business/energy-environment/a-floating-wind-tower-is-launched-in-maine.html
- [2] Voir le site du DeepCwind Consortium : http://www.deepcwind.org/
- [3] "UMaine Advanced Structures and Composites Center and partners to launch first offshore wind turbine in North America May 31" - University of Maine - 29/05/2013 - http://www.deepcwind.org/docs/20130522_VolturnUSLaunchPressRelease.pdf
- [4] "Maine Project Launches First Grid-Connected Offshore Wind Turbine in the U.S." - Department of Energy - 31/05/2013 - http://energy.gov/articles/maine-project-launches-first-grid-connected-offshore-wind-turbine-us
- [5] "Overview : Offshore Wind Energy Development off the Atlantic Coast" - Department of Interior - http://www.doi.gov/news/pressreleases/upload/02-07-10-wea-fact-sheet.pdf

Pour en savoir plus, contacts :


- [6] Le programme éolien du Département de l’Energie : http://www.wind.energy.gov/
- Le projet français d’éolienne flottante offshore WINFLO : http://www.pole-mer-bretagne.com/winflo.php
- Une étude sur les benefices économiques de l’éolien en mer, commandée par plusieurs think tanks américains : the Center for American Progress, the Clean Energy States Alliance, the Sierra Club et the U.S. Offshore Wind Collaborative "Making the Economic Case for Offshore Wind" disponible en ligne sur : http://www.americanprogress.org/wp-content/uploads/2013/02/ConathanOffshoreWind-6.pdf
Code brève
ADIT : 73219

Rédacteurs :


- Céline Ramstein, deputy-envt.mst@ambafrance-us.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….