Une histoire de date !!

, Partager

Depuis quelques années, les paléontologues ont tenté de dater le noeud phylogénétique qui sépare les humains et les chimpanzés. D’après les fossiles, les chercheurs ont estimé que les premiers hominidés vivaient il y a 5 à 7 millions d’années. Cette période, confirmée par les études moléculaires, semble pourtant bousculée par un article paru dans le journal PloS Genetics.

Dans cet article, Asger Hobolth, post doctorant de l’université de l’état de Caroline du Nord à Raleigh et ses collègues ont comparé 1,9 millions de paires de bases des génomes des humains, des chimpanzés, des gorilles et des orangs-outangs. Pour réaliser cette étude, Hobolth a utilisé une méthode statistique mise au point dans les années soixante, appelée modèle de Markov caché.

Cette méthode a d’une part été utilisée pour mesurer la parenté entre les hommes et les espèces simiesques. D’autre part, Hobolth a tenté de déterminer comment les humains ont acquis les séquences d’ADN non codantes. Il s’est interrogé si ces portions d’ADN proviennent du dernier ancêtre commun qu’est le chimpanzé ou bien d’autres singes (gorille, orang-outang).

Les chercheurs ont confirmé les grandes étapes de l’évolution de la famille des singes. Les orangs-outangs sont apparus en premier, suivis par les gorilles, les chimpanzés et enfin les hommes. Les bases d’arbres sont estimées à 18 millions d’années pour l’apparition des orangs-outangs. Ce qui a surpris les auteurs de l’étude, c’est que le dernier ancêtre commun entre l’homme et le chimpanzé daterait d’environ 4,1 millions d’années à plus ou moins 400.000 ans.

Selon certains scientifiques, cet évènement est trop récent, et l’application de leur modèle statistique doit comporter un biais. Les premiers fossiles d’Australopithecus anamensis retrouvés au Kenya datent de cette époque et montraient déjà des caractéristiques humaines (notamment la marche). Blair Hedges, évolutionniste de l’Université de Pennsylvanie pense que cette date est difficilement défendable puisque les fossiles rejettent cette hypothèse.

D’autres chercheurs comme David Reich, de Harvard Medical School de Boston soutiennent cette théorie. Il faut dire que Reich avait proposé un modèle très controversé en mai 2006 ; il suggérait que les chimpanzés et les hommes se seraient croisés après avoir pris les chemins séparés de l’évolution.

Source :


- "Genomic relationships and speciation times of human, chimpanzee, and gorilla inferred from a coalescent hidden Markov model."2007 Hobolth A PLoS Genet. 23 ;3(2)
- http://www.livescience.com/humanbiology/070223_chimp_split.html
- http://sciencenow.sciencemag.org/cgi/content/full/2007/227/2

Pour en savoir plus, contacts :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_de_Markov_cach%C3%A9
Code brève
ADIT : 41696

Rédacteur :

Brice Obadia deputy-sdv.mst@ambafrance-us.org - Hedi Haddada attache-sdv.mst@ambafrance-us.org - Sophia Gray assistant-sdv.mst@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….