Une jeune génération d’entrepreneurs : les "papy boomers" !

, Partager

Alors que la crise économique touche de plein fouet à l’emploi, l’entrepreneuriat apparaît plus que jamais comme une activité salvatrice. Les symboles de réussite personnelle qu’elle véhicule, l’importance économique qu’elle représente sont autant d’éléments qui amènent les experts à penser que les pays qui sortiront le plus facilement de la crise sont ceux qui créeront de l’activité en mobilisant les entrepreneurs.

Cette idée est sans doute plus vérifiable aux Etats-Unis qu’ailleurs : l’entrepreneuriat est un véritable vecteur de croissance. Dans le contexte de récession, l’accent est mis aux Etats-Unis sur l’entrepreneuriat technologique pour sortir de la crise (grands chantiers d’infrastructures, énergies,…). Autre constante, dans la plupart des esprits, la création d’entreprise innovante est synonyme de jeunesse : on pense spontanément aux créateurs de Google ou de Facebook, qui, à peine diplômés, se sont lancés dans les affaires.

Mais, au moment où le pays a le plus besoin d’entrepreneurs, on peut se demander si le contexte du vieillissement de la population et de l’affirmation des jeunes retraités dans la société est susceptible de compromettre la création d’activité innovante. D’après une toute récente étude de la fondation Kauffman, la réponse à cette interrogation est négative : contre toute attente, ce sont les "papy boomers" qui auraient le plus de compétences pour contribuer à la relance économique !

De l’étude qui porte sur la décennie écoulée, on apprend que la majorité des entrepreneurs appartiennent à la catégorie des 55 - 64 ans. Ce qui est frappant, c’est également que la motivation à entreprendre de cette catégorie n’a jamais été plus grande, surtout depuis l’éclatement de la bulle internet qui avait mis en avant le jeune entrepreneur.

Quelques chiffres :
- Chaque année de 1996 à 2007, les américains dont l’âge est compris entre 55 et 64 ans avaient une activité entrepreneuriale plus importante que les 20-34 ans.
- Pendant toute cette période, l’activité entrepreneuriale de cette tranche d’âge a été supérieure d’un tiers à celle des jeunes.
- Sur les 5.000 entreprises sélectionnées par l’étude, les deux tiers des créateurs avaient entre 35 et 54 ans au moment de la création.
- Enfin, la moyenne d’âge d’un créateur d’entreprise technologique aux Etats-Unis est de 39 ans.

Cette tendance en suit une autre, celle des changements professionnels. Depuis 25 ans, la durée moyenne d’emploi dans une même entreprise a fortement chuté, et pas seulement chez les jeunes. Cela conduit les salariés à tenter de nouvelles expériences professionnelles dont celles de l’entrepreneuriat.

Les conclusions de l’enquête soulignent le rôle très positif des "mid-career" dans les milieux entrepreneuriaux. En effet, au-delà de leur indéniable effet d’expérience, cette population apparaît comme la plus à même d’enclencher un cercle vertueux en matière d’entrepreneuriat. Les cadres en milieu de parcours professionnel qui créent une activité ont un fort pouvoir d’exemplarité et drainent ainsi des populations plus jeunes dans leur sillage. Arrivés en fin d’activité entrepreneuriale, ils souhaitent transmettre leur expérience au travers de services de mentorat et de conseils à de jeunes entrepreneurs.

Au total, il semblerait que le vieillissement de la population ait un effet plutôt positif sur la dynamique entrepreneuriale des Etats-Unis. Si l’on couple cette tendance à la crise qui semble également être un vecteur de création d’activité, les auteurs du rapport estiment que les Etats-Unis pourraient bien entrer dans un période de forte activité entrepreneuriale. A suivre.

Source :

"Baby Boom Generation is Driving an Entrepreneurial Boom Toward Economic Growth, Kauffman Foundation Study Indicates", Barbara Pruitt, 18/06/09, Kauffman foundation - http://www.kauffman.org/newsroom/baby-boom-generation-is-driving-an-entrepreneurial-boom-toward-economic-growth.aspx

Pour en savoir plus, contacts :

Fondation Kauffman, http://www.kauffman.org/
Code brève
ADIT : 59731

Rédacteur :

Aline Charpentier (deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org)

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….