Une nouvelle cible thérapeutique pour la maladie d’Alzheimer

, Partager

Une équipe de chercheurs de l’University of California, Dan Diego, a montré chez la souris un moyen de réduire la surproduction d’un peptide associé à la maladie d’Alzheimer, réduction corroborée à une amélioration de la mémoire.

L’autopsie du cerveau de patients atteints d’Alzheimer montre une accumulation de plaques d’amyloïdes composées en majeure partie de peptides neurotoxiques beta- amyloïde Ab qui sont soupçonnés d’être à l’origine de la maladie. Ces peptides sont issus du clivage d’une protéine appelée APP (amyloid precursor protein) et s’associent entre eux pour former des plaques dans le cerveau, au niveau de l’aire impliquée dans la mémoire.

La protéine APP est clivée sur deux sites de restriction spécifiques par deux protéases : la beta secrétase et la gamma secrétase. Par le passé, de nombreux scientifiques se sont focalisés sur l’étude d’une mutation du site beta secrétase, retrouvée seulement au sein d’une famille suédoise largement touchée par la maladie d’Alzheimer. Cette mutation appelée Swedish, est connue pour résulter en une surproduction du peptide Ab. Des chercheurs avaient pu mettre en évidence que cette séquence mutée était reconnue par la protéase BACE1.

Le professeur Hook et ses collègues ont mis en évidence qu’une autre protéase, la Cathepsine B (CatB) reconnaissait le site beta secrétase non muté, présent chez plus de 99% des patients atteints d’Alzheimer. L’utilisation d’inhibiteurs de cette protéine chez les modèles animaux souris a permis une amélioration de leur mémoire et une réduction de la quantité de peptides Ab dans le cerveau. Ces résultats sont en accord avec des études précédentes qui avaient montré que la protéine CatB est retrouvée à des taux élevés dans le cerveau des patients atteints d’Alzheimer.

La mise au point d’un médicament qui permettrait de diminuer la quantité de Cathepsine B dans le cerveau pourrait donc potentiellement constituer une thérapie efficace pour les 99% de patients qui possèdent les sites de restriction beta secrétase non mutés.

Source :


- Potential Alzheimer’s Disease Drug Target Identified, Science Daily, March 18, 2008 : http://ucsdnews.ucsd.edu/newsrel/health/03-08Alzheimers.asp
- Potential Alzheimer’s Disease Drug Target Identified by UC San Diego Researchers, Debra Kain, March 14, 2008 : http://www.sciencedaily.com/releases/2008/03/080314130436.htm
- Potential Alzheimer’s Disease Drug Target Identified by UC San Diego Researchers, EurekAlert, March 14, 2008 : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-03/uoc--pad031108.php

Pour en savoir plus, contacts :


- Sur la maladie d’Alzheimer : http://en.wikipedia.org/wiki/Alzheimer’s_disease
- Sur le Professeur Vivian Y.H. Hook : http://pharmacy.ucsd.edu/faculty/hook.htm
Code brève
ADIT : 53642

Rédacteur :

Camille Arnaud, deputy-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org
Mireille Guyader, attache-sdv.mst@consulfrance-losangeles.org - Florence Béranger, inserm-usa@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….