Une politique de mise en ligne de documents gouvernementaux difficile à déchiffrer

, Partager

Le Department of Defense a retiré un rapport d’audit sur le réseau reliant les systèmes de radars, sites de missiles et centres de commande de la Missile Defense Agency, " Select Controls for the Information Security of the Ground-Based Midcourse Defense Communications Network ", jusque là accessible sur un site de l’agence. Ce rapport décrivait un état peu enviable au niveau de la sécurité : des carences sévères dans les technologies adoptées, la formation des utilisateurs et les procédures.
Ce rapport reste consultable à l’adresse :
http://www.fcw.com/images/st_images/MDADODIGReport.pdf car un journal l’avait sauvegardé. C’est l’occasion d’analyser la politique gouvernementale pour la mise en ligne de documents.
D’un côté les décrets (directives) présidentiels, par exemple " Improving Agency Disclosure of Information " de décembre 2005, demandent une plus grande mise en ligne des documents. Dans plusieurs domaines ces directives sont appliquées (informations sur les financements gouvernementaux, conseils fiscaux et financiers) : les informations deviennent plus nombreuses et plus facilement accessibles. Il existe un portail d’accès à l’information publiée par le gouvernement, FirstGov ; ce portail propose un moteur de recherche regroupant les résultats en clusters (voir BE Etats-Unis 20, "Un nouveau portail documentaire du gouverment", http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/031/31961.htm ).
D’un autre coté, certaines agences, qui avaient tendance à abuser de la mise en ligne de documents au début de l’ère d’Internet (mise en ligne de documents contenant des informations personnelles, plans de bâtiments etc.) ont fait marche arrière et ont tendance à la fois à limiter les documents mis en ligne et à retirer des documents jusque là librement accessibles. Ainsi de nombreux documents de l’armée se trouvent aujourd’hui consultables uniquement sur un site, Army Knowledege Online, créé en 2002 et protégé par mot de passe, accessible uniquement aux militaires. La justification en est la politique sécuritaire. Mais le gouvernement pourrait aussi abuser de ce prétexte pour limiter la diffusion de documents peu flatteurs ou exploitables politiquement. Des associations se mobilisent contre cette censure. Selon elles, ce n’est pas la solution aux problèmes de terrorisme et de sécurité : les attaques de 2001 ont au contraire montré qu’il y avait un besoin de davantage de partage de l’information ; c’est aussi le cas pour la crise qui a suivi l’ouragan Katrina. Leur réponse : une numérisation et mise en ligne de documents diffusés uniquement sous forme papier et la mise en ligne des documents qui ont été retirés d ’Internet.

Source :

http://fcw.com/article92668-03-20-06-Web
- http://www.fcw.com/article92640-03-16-06-Web
- http://www.fcw.com/article92400-02-27-06-Web

Pour en savoir plus, contacts :


- Army Knowledege Online : http://www.army.mil/ako/
- Un nouveau portail documentaire du gouverment : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/031/31961.htm
- FirstGov : http://www.firstgov.gov
- Select Controls for the Information Security of the Ground-Based Midcourse Defense Communications Network : http://www.fcw.com/images/st_images/MDADODIGReport.pdf
- Improving Agency Disclosure of Information : http://www.whitehouse.gov/news/releases/2005/12/20051214-4.html
Code brève
ADIT : 32850

Rédacteur :

Sébastien Morbieu, sebastien.morbieu@ambafrance-us.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….