Une seringue qui libère des liquides à l’attolitre près

, Partager

Les techniques utilisées aujourd’hui pour la microinjection reposent principalement sur la mise sous pression d’une solution ce qui limite le contrôle du volume de la solution injectée et la stabilité du positionnement de la pipette. Des scientifiques de Queens College - City University of New York ont mis au point une pipette destinée à l’injection cellulaire qui éjecte une solution par force électrochimique.

La nanopipette est fabriquée à partir d’un capillaire chauffé et étiré de manière à ce que son diamètre interne atteigne à son extrémité quelques centaines de nanomètres, elle est ensuite remplie avec un liquide organique immiscible dans l’eau puis immergée dans une solution aqueuse. L’application d’une différence de potentiel entre deux électrodes placées dans la solution organique et dans la solution aqueuse modifie les tensions de surface, il en résulte une force suffisamment élevée pour entraîner un mouvement du liquide dont la direction dépend de la polarisation appliquée. Les scientifiques ont exploité cet effet pour délivrer des volumes de colorant fluorescent de l’ordre de l’attolitre (10-18L) à l’intérieur de cellules animales puis ont vérifié leur présence par imagerie de fluorescence.

Source :

http://www.rsc.org/chemistryworld/News/2007/July/10070701.asp

Pour en savoir plus, contacts :

Publication parue dans PNAS - Electrochemical attosyringe - Francois O. Laforge, James Carpino, Susan A. Rotenberg, and Michael V. Mirkin. : https://www.electrochem.org/dl/interface/wtr/wtr06/wtr06_p52.pdf
Code brève
ADIT : 43871

Rédacteur :

Romaric Fayol - deputy-phys.mst@consulfrance-houston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….