Une technologie qui pourrait révolutionner les télécoms optiques ?

, Partager

Les entreprises du domaine des télécommunications et des fibres optiques ont développé des générations de lasers, détecteurs, amplificateurs et autres dispositifs sophistiqués autour de la longueur d’onde de 1,55micro-m (infrarouge), qui s’est imposée comme le standard pour les télécommunications optiques. C’est en effet à cette longueur d’onde que les fibres optiques sont les plus efficaces pour la transmission (avec un coefficient d’atténuation le plus faible).
Pourtant aujourd’hui beaucoup de nouvelles applications critiques reposent sur des longueurs d’ondes plus courtes qui ne sont pas supportées par les équipements standards actuels. Des chercheurs de l’université de Californie à San Diego (UCSD) ont récemment trouvé une méthode pour décaler les longueurs d’ondes standards vers d’autres gammes de fréquences. A la dernière conférence sur les fibres optiques (OFC) à Anaheim en Californie, l’équipe de la Jacobs School of Engineering" de UCSD a annoncé qu’elle avait mis au point un dispositif paramétrable pour décaler (translater) les longueurs d’ondes de l’infrarouge (1,55 micro-m) vers en signal dans le visible (0,5micro-m). Les chercheurs ont mesuré une différence de fréquences de 375 térahertz (THz) entre le signal d’entrée (infrarouge) et le signal en sortie (vert) ce qui correspond à un facteur 10 fois supérieur à celui réalisé précédemment. Le dispositif expérimental utilise les propriétés d’optique non linéaire des cristaux photonique. La translation en fréquence a été démontrée pour des signaux simples et multiplexés en longueur d’onde (WDM) et à différentes modulations.
La possibilité de translater la fréquence des signaux utilisés dans les dispositifs d’optoélectronique traditionnels permettrait d’utiliser les technologies développées pour la bande 1,55micro-m et d’avoir un convertisseur de bande "universel" et paramétrable permettant de translater le signal à une autre fréquence adaptée aux nouvelles fonctionnalités désirées. Selon un des professeurs impliqués dans le projet, cette nouvelle technologie pourrait ainsi révolutionner certaines applications comme les communications aéroportées et submersibles, la spectroscopie et la télédétection. Le gros avantage est qu’elle s’appuie sur les infrastructures existantes sans exiger de gros investissements. Ce projet de recherche est actuellement cofinancé par la DARPA, la compagnie, Lockheed Martin, et la NSF.

Source :

Université de Californie à San Diego (UCSD) - http://ucsdnews.ucsd.edu/newsrel/science/radic.asp

Pour en savoir plus, contacts :


- "375 THz Parametric Translation of Modulated Signal from 1550nm to Visible Band", R. Jiang, R. Saperstein, N. Alic, M. Nezhad, C. McKinstrie+, J. Ford, Y. Fainman and S. Radic - http://www.ofcnfoec.org/materials/2006PDP16.pdf
- Conférence sur les fibres optiques (OFC) - http://www.ofcnfoec.org/
Code brève
ADIT : 32982

Rédacteur :

Raphaël Allègre, vi.me@consulfrance-sanfrancisco.org
Christophe Lerouge, christophe.lerouge@consulfrance-sanfrancisco.org
Mission pour la Science et la Technologie, San Francisco

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….