Vers une réforme des laboratoires nationaux du DOE ?

, Partager

Les 17 laboratoires nationaux du Département de l’Energie (DOE) jouent un rôle important pour la R&D aux Etats-Unis depuis leur création dans les années 1940 pour le développement de la bombe atomique. Financés à hauteur d’environ 20 milliards de dollars par an par le gouvernement fédéral, ces laboratoires sont à l’origine de toute une palette de technologies clés pour l’économie américaine dans divers domaines tels que l’énergie, les biotechnologies, la science des matériaux ou encore la physique nucléaire.

Si ces laboratoires constituent l’une des pierres angulaires de la recherche américaine, leur modèle de gestion serait aujourd’hui dépassé et constituerait un frein pour la recherche et l’innovation selon la Fondation pour les Technologies de l’Information et l’Innovation (ITIF). A travers un récent rapport intitulé "Turning the page : reimagining the national labs in the 21st century innovation economy", trois think tanks - l’ITIF déjà mentionné, la Fondation pour le patrimoine et le Center for American Progress (CAP) - proposent un ensemble de mesures non partisanes pour réformer les laboratoires nationaux. Il s’agit d’une série de 12 propositions concrètes à destination du Congrès et de l’Administration afin d’améliorer la gouvernance des laboratoires et de leur permettre de renforcer leurs résultats de recherche.

A la base de ces réformes, le rapport dresse un constat des principales barrières à l’innovation : la connexion des laboratoires au marché est faible du fait de l’organisation de ces derniers, qui ralentit considérablement le transfert technologique ; l’inefficacité bureaucratique, la redondance des réglementations du DOE et le système de microgestion "top down" de la recherche écrasent l’innovation ; le cloisonnement des différents services du DOE impactent négativement la gestion logistique et budgétaire des laboratoires et par conséquent leurs objectifs de recherche.

Ce constat fait, le rapport propose des mesures nouvelles qui concernent à la fois le DOE, les laboratoires et les liens entre ces deux entités. Elles incluent notamment :
=> une évolution du système d’évaluation des laboratoires par le DOE ;
=> une refonte des deux Bureaux distincts pour la Science et l’Energie en un unique Bureau de la Science et de la Technologie afin de mieux coordonner la gestion des laboratoires ;
=> le développement d’une autorité de gestion au sein des laboratoires plutôt qu’au siège du DOE afin d’apporter une certaine flexibilité aux laboratoires, à l’Industrie et aux Universités, propice au transfert technologique.

De manière générale, les tentatives de réformes des laboratoires nationaux sont largement politisées. L’originalité des mesures préconisées dans ce rapport est donc de proposer un changement non partisan qui résulte d’un consensus entre trois organisations dont les perspectives idéologiques diffèrent. Il fait suite à une année de travail et de débats avec les laboratoires, le DOE, l’industrie et les Universités. Pour aller dans ce sens, ces mesures ont été dessinées de manière à favoriser aussi bien les laboratoires à budgets élevés que ceux dont les financements sont plus limités.

A noter que ces réformes ne nécessiteraient pas d’investissements supplémentaires de la part du gouvernement fédéral, du Congrès ou du contribuable.

La philosophie sous-jacente n’est pas d’arrondir les angles pour colmater un déficit de résultats mais de réinventer en profondeur le système des laboratoires nationaux pour en faire un moteur de l’innovation. Nul doute ne subsiste sur la difficulté à faire accepter ces réformes de fond par le Congrès, mais le succès du consensus trouvé par trois entités aux antipodes politiques ouvre des perspectives sur la poursuite de l’objectif commun de progresser en recherche comme en innovation.

Sources :


- Rapport "Turning the page : reimagining the national labs in the st 21 century innovation economy" - ITIF : http://www.itif.org/publications/turning-page-reimagining-national-labs-21st-century-innovation-economy
- Southastgreen : http://www.southeastgreen.com/index.php/seg-features/changing-tactics/9083-reimagining-the-national-labs-in-the-innovation-economy
- DOE : http://science.energy.gov/laboratories/

Rédacteurs :


- Marie Imbs - universites.vi@ambascience-usa.org ;
- Retrouvez toutes nos activités sur http://france-science.org.

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….