Vie de Campus @Boston

, Partager

Vie de Campus @Boston

Entreprise Research Campus, ou la stratégie de réaménagement territorial mise en place par Harvard sur le campus limitrophe de Allston afin de créer un site de mixité public-privé alternatif à celui de Kendall Square dominé par le MIT.
ERC, Entreprise Research Campus, est un projet de réaménagement d’une ancienne zone ferroviaire comprenant à terme 40.000 m2 de bureaux et laboratoires, 25.000 m2 de logements, et 25.000 m2 d’hôtel et centre de conférence. Le campus ERC, développé sur une ancienne friche ferroviaire, jouxtera le tout nouveau Science and Engineering Complex où se retrouveront les 2/3 de l’école d’ingénierie et de sciences appliquées de Harvard (ie, la Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences). Harvard espère accueillir des entreprises sur son nouveau campus, favoriser les interactions entre secteurs académiques et privés, et créer ainsi un autre nœud central de l’innovation, complémentaire voire concurrent de celui de Kendall Square, hautement saturé.

Harvard a ouvert récemment un appel à candidature pour la construction de ce site qui attire bien des convoitises. Trois sociétés ont été initialement sélectionnées :
-  HYM qui poursuit d’importants projets immobiliers à usage mixte à Boston,
- Alexandria, qui possède un parc immobilier dédié aux entreprises du secteur des biotechnologies dont un incubateur sur le site de Kendall Square, et qui travaille sur un projet immobilier au niveau du site de General Electrics (GE) à Fort Point,
-  Tishman Speyer qui a récemment développé une partie du port maritime et est impliqué dans un projet de laboratoires qui seront construits eux aussi près du site de GE.
C’est finalement le projet du promoteur Tischman Speyer qui a été retenu.
Jeanne Gang, architecte dont les bureaux sont basés à Chicago, New York, et San Francisco, signera le projet architectural. Ancienne MacArthur Fellow, elle a été nommée par le Time Magazine’s comme l’une des 100 personnalités les plus influentes en 2019. Elle a déjà réalisé des projets à San Francisco en collaboration avec Tischman Speyer, Brooklyn, et travaillé avec l’Université de Chicago.

  • La crise du logement à Boston est en partie due à la présence massive d’étudiants qui préemptent les appartements familiaux disponibles dans les environs immédiats des universités. Actuellement, moins de 40% des grands appartements (3 chambres) sont loués à des familles . Cette crise du logement est devenue un véritable enjeu pour la région de Boston qui craint que cela n’affecte sa capacité à attirer les talents.

C’est pourquoi, depuis son élection, le maire de Boston, Martin J. Walsh, a poussé les universités à ajouter de nouveaux logements sur les campus, afin de proposer 18 500 lits supplémentaires d’ici 2030, et attirer les étudiants hors des quartiers résidentiels et hors des appartements familiaux. La ville permet d’ailleurs aux universités de louer à des fins de logement étudiants, de grands immeubles d’appartements pour une utilisation à court terme et pendant la construction de résidences universitaires. Cette option a déjà été retenue par Suffolk University et UMass Boston.

Northeastern University s’inscrit dans cette démarche via un partenariat avec American Campus Communities, un promoteur immobilier étudiant établi au Texas et coté en bourse, qui a construit et exploite depuis cet automne LightView Apartments. Cette résidence étudiante privée de 825 lits est située en frange nord-est du campus de Northeastern et les appartements, pour certains luxueux, y sont plus chers que ceux loués dans les quartiers avoisinants. D’après Northeastern University, l’expérience est pour autant un succès et elle prévoit de la renouveler avec la construction d’une nouvelle résidence de 26 étages, comprenant - 282 appartements (975 lits) avec comptoirs de granit, électroménager en acier inoxydable et fenêtres du plancher au plafond, - espaces commerciaux et communautaires, - quatre étages de salles de classe ou de bureaux universitaires. L’université prévoit à termes de mettre fin aux baux principaux d’environ 800 lits qu’elle détient dans de plus petits immeubles d’habitation répartis dans le quartier de Fenway.