Xsite, une journée consacrée à l’innovation en Nouvelle Angleterre

, Partager

Xsite est le premier évènement de grande envergure organisé par Xconomy. Le 24 juin dernier, ce dernier a rassemblé à l’Université de Boston plus de 350 personnalités du milieu de l’innovation pour des débats de haut niveau centrés sur les perspectives d’évolution technologique en Nouvelle-Angleterre.

Xconomy est un media fondé en juin 2007 qui s’adresse aux décideurs des hautes technologies et de l’innovation. Xconomy tend à s’imposer en Nouvelle-Angleterre comme une référence en matière d’intelligence économique. Son lectorat mensuel se situe à 170.000 personnes (800.000 pages consultées).

La valeur ajoutée de Xconomy est de fournir les toutes dernières tendances en matière de technologies et d’investissements, tout en se prévalant d’avoir la capacité d’anticiper les changements et l’économie des hautes technologies. En moins de deux ans d’existence, Xconomy est devenu une source incontournable d’actualité et de réseaux au travers de ses informations quotidiennes, ses blogs rédigés par les meilleurs spécialistes et ses évènements. Pour la première fois, une journée entièrement consacrée à l’innovation était organisée. Elle visait à faire un point sur les mutations du secteur et ses impacts sur la région de Boston.

La journée a débuté par une introduction sur des considérations économiques générales liées au contexte de crise. De l’avis général, les métiers de l’innovation et des hautes technologies sont les moteurs de la sortie de crise. Il se trouve que le Massachusetts, et plus largement la Nouvelle Angleterre, sont particulièrement performants dans cette économie[1]. Les intervenants s’attendent donc à un rapide rebond d’activité grâce au dynamisme des secteurs du biomédical et des technologies propres, domaine en émergence dans la région.

Lors des sessions plénières, le thème prédominant était le financement et, plus généralement, le soutien à l’innovation. La tendance qui semble se confirmer est celle des modèles collaboratifs, initiée par la difficulté grandissante des grands groupes à innover. Ceux-ci, même s’ils restent performants dans la production d’innovations de procédés, ont du mal à générer des innovations technologiques de rupture. Ces dernières voient plutôt le jour dans de petites organisations réactives et "agiles". C’est pourquoi, les grands groupes tendent à organiser leur innovation dans des réseaux de collaboration associant des start-ups, des universités, des associations à but non lucratifs ou encore des plateformes d’innovation ouvertes.

Ces nouvelles formes organisationnelles, génèrent de nouvelles sources de financement qui peuvent, dans certaines situations, remettre en cause le rôle des capitaux risqueurs. En effet, comme on le sait, le rôle des financeurs de l’innovation que sont les sociétés de capital risque a été mis à mal par la crise financière. Même s’ils se défendent de continuer à prendre des risques, les sociétés de capital risque voient leurs activités diminuer et de nombreux entrepreneurs ont dû faire preuve d’inventivité pour se financer, notamment au travers de consortia collaboratifs.

Enfin, et puisque Xconomy se veut représentatif de la communauté entrepreneuriale, de nombreux témoignages étaient organisés tout au long de la journée. Une session de présentation de start-ups s’est également tenue en fin de journée, preuve du dynamisme de la région dans ses trois domaines phares : biotechnologies, sciences et technologies de l’information et de la communication et technologies propres.

[1] Voir rapport du Milken Institute qui place le Massachusetts en tête des états "innovants".

Source :

Conférence du 24 juin 2009, Xsite, The Recovery starts here - http://www.xconomy.com/boston/xsite2009/

Pour en savoir plus, contacts :


- "North America’s High-Tech Economy : The Geography of Knowledge-Based Industries", Milken Institute, 02/06/09 http://www.milkeninstitute.org/publications/publications.taf?function=detail&ID=38801199&cat=resrep
- "Recherche pharmaceutique : vers un nouveau modèle collaboratif sur fond de crise et d’incertitudes", BE 139, http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/56416.htm
- "Le capital risque aux Etats-Unis : quelle contribution à l’innovation ?", BE 166, http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/59209.htm
Code brève
ADIT : 59808

Rédacteur :

Aline Charpentier, deputy-inno.mst@consulfrance-boston.org

Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques….