L’internet des objets, une révolution à ne pas manquer

, Read this page in English , Partager

Le Service pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France à Washington, DC, vous invite à rencontrer Joseph Sifakis, lauréat français du prix Turing de l’ACM en 2007. Ce prix qui est la plus haute distinction scientifique en informatique, est décerné par l’Association for Computing Machinery depuis 1966. A ce jour, le Professeur Sifakis est le seul chercheur français à avoir reçu le prix Turing.

- Quand : 21 avril 2015, 16:00 - 18:00
-  : Ambassade de France aux Etats-Unis, 4101 Reservoir Road NW, Washington, DC (Map)

RSVP : Pour des raisons de sécurité, tous les participants doivent être enregistrés

Le Professeur Sifakis nous parlera de l’Internet des Objets et des défis qui vont accompagner cette nouvelle révolution technologique (transparents). Il répondra ensuite à des questions dans une session modérée par Bob Kahn, lauréat du prix Turing en 2004. Les échanges pourront se poursuive autour de rafraichissements pour les personnes désireuses de prolonger la discussion.

Résumé

A très court terme, l’internet des objets (en anglais Internet of Things ou IoT) contiendra des capteurs et des actionneurs de types extrêmement variés : pacemakers, biopuces communicantes implantées dans le corps, automobiles, équipements de domotique intelligente, etc. L’information est traitée une première fois par des processeurs et logiciels embarqués, avec des contraintes fortes de réponse en temps-réel. Elle est ensuite transmise au réseau, ce qui permet d’implémenter un second traitement, dans le nuage informatique par des algorithmes de prise de décision. L’objectif est de répondre rapidement aux événements, d’effectuer des prédictions sur les comportements à venir et d’optimiser les ressources.

L’exposé présentera la vision qui sous-tend l’Internet du futur à la convergence entre les technologies des systèmes embarqués et des réseaux. Nous étudierons sa faisabilité réelle par l’intégration directe des objets informatisés dans le réseau Internet existant, éventuellement augmenté de sous-réseaux spécifiques eux-mêmes accessibles de façon uniforme à travers les protocoles Internet standards.

Nous montrerons que ce domaine d’études conduit à des défis majeurs quant à notre capacité à concevoir et construire des systèmes couplant matériels et logiciels de façon sûre et optimale. Ces défis ne pourront être résolus que par des techniques rigoureuses de spécification et de réalisation de systèmes. Nous présenterons l’état de l’art et survolerons les problèmes scientifiques majeurs à résoudre :
- le lien entre la physique et le calcul,
- le développement de systèmes par assemblage de composants, et
- l’intelligence en termes d’adaptabilité des systèmes leur permettant de fonctionner même en présence de conditions imprévues.

Dans cette vision d’avenir, l’Internet des objets aura des impacts sociétaux, techniques et scientifiques considérables. En particulier, il contribuera à revigorer l’informatique elle-même et à l’enrichir de nouvelles fondations scientifiques.

Au sujet de l’auteur

Joseph Sifakis directeur de recherche émérite au CNRS, est professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et le directeur du Centre de la Recherche Intégrative (CRI) à Grenoble. Ses activités de recherche portent actuellement sur des aspects fondamentaux et appliqués de la conception des systèmes informatiques embarqués, et plus particulièrement sur des méthodes de construction qui sont correctes par construction.

Joseph Sifakis est le fondateur du laboratoire Verimag à Grenoble, qu’il a dirigé pendant 13 ans. Verimag est mondialement connu pour ses travaux dans le domaine des systèmes embarqués et le développement du langage Lustre qui est à la base de SCADE, atelier d’aide à la conception largement utilisé dans l’industrie du spatial et de l’avionique.

En 2007, Joseph Sifakis a obtenu le prix Turing de l’ACM pour sa contribution à la théorie et l’application du model-checking, la technique de vérification de systèmes informatiques la plus largement utilisée actuellement.

Joseph Sifakis a assumé des responsabilités d’animation et de gestion scientifique en France, et au niveau européen. Il a été un des pionniers européens du domaine des systèmes embarqués en tant que coordinateur scientifique des Réseaux d’Excellence européens ARTIST pendant 10 ans. Il a participé à de nombreux projets industriels d’envergure en partenariat avec Airbus, EADS, France Telecom, Astrium, et STMicroelectronics.

Joseph Sifakis est membre de l’Académie des Sciences, de l’Académie des Technologies et de l’Académie Européenne. Il est Grand Officier de l’Ordre National du Mérite et Commandeur de la Légion d’Honneur. Il a reçu le prix Leonardo da Vinci en 2012.

Dernière minute : le lendemain de sa conférence à l’Ambassade de France à Washington, Joseph Sifakis a été élu Membre Honoraire Etranger de l’Academie Americaine des Arts et Sciences

Au sujet du modérateur

Robert E. Kahn est le PDG de Corporation for National Research Initiatives, une association à but non lucratif créée en 1986 afin d’assurer le leadership et le financement de la recherche et du développement d’une Infrastructure Nationale d’Information.

Après un B.E.E. au City College de New York en 1960, le Dr. Kahn a reçu un M.A. et sa thèse de l’université de Princeton en 1962 et 1964, respectivement. Il a fait partie du personnel technique des Bell Laboratories et, après avoir été diplômé de Princeton, il est devenu Professeur Adjoint en génie électrique au [MIT> http://web.mit.edu]. Il a pris un congé du MIT pour rejoindre la société Bolt Beranek et Newman, où il était responsable de la conception du système Arpanet, le premier réseau basé sur la commutation de paquets. Le Dr Kahn rejoint la DARPA en 1972 et devient directeur de son Bureau sur les Techniques de Traitement de l’Information. Il y sera responsable du programme Internet initié à la DARPA, où il a co-inventé avec Vint Cerf le protocole TCP/IP à la base d’Internet.

Dans ses travaux récents, le Dr. Kahn a développé le concept d’une architecture de l’objet numérique pour la gestion des informations numériques sur Internet. Cette technologie est maintenant largement utilisée. Elle fournit un cadre pour l’interopérabilité des systèmes d’information hétérogènes.

Le Dr. Kahn est membre de l’Académie Nationale de l’Ingénierie, distingué par l’IEEE, l’AAAI, l’ACM et le musée d’histoire de l’ordinateur. Parmi ses nombreuses récompenses, on retiendra la Médaille Nationale de la Technologie, le prix Turing de l’ACM, le prix du Japon, le prix de la Reine Elizabeth pour l’Ingénierie et la Médaille Présidentielle de la Liberté. Il a aussi reçu de nombreux diplômes honoraires.

Diffusion en direct et archivage vidéo

La conférence sera diffusée en direct par l’Internet Society et accessible dans ses archives. Une sélection de questions posées sur twitter avec #iotSifakis sera abordée pendant la session de questions-réponses avec le Professeur Sifakis.

Parking

Des parcmètres sont en usage autour de l’Ambassade (limite de 4 heures de 7h à 18h30 sur Reservoir Road et 39ème rue NW). Le Georgetown Hospital Parking Garage est situé en face de l’Ambassade sur Reservoir Road (3800 Reservoir Road NW).

Crédits photos

Nous avons utilisé pour les illustrations de cet article des images créées par la Fondation Nationale pour la Science et la Commission Fédérale des Télécommunications, qui sont dans le domaine public. La première représente une lentille de contact équipée d’un circuit électronique. La seconde constitue la couverture d’un rapport sur l’Internet des Objets rendu public le 27 janvier dernier.